hijama-bienfaits-benefices-cupping-therapie-naturel-soin
Les 7 plus grands bienfaits de la Hijama sur notre corps
11 octobre 2017
précautions d'usage et contre-indications de la hijama cupping thérapie
Hijama: Contre-indications & Précautions d’usage
16 octobre 2017
Voir tout

Marre de votre mal de dos? La hijama (cupping-therapy) pour vous soulager!

hijama mal dos cervicales soigner therapie cupping naturel

Vous souhaitez que votre mal de dos ou vos douleurs aux cervicales ne soit plus qu'une histoire ancienne ? Suivez ce guide pratique ! ​

Chers lecteurs,

En complément de l’initiation que je vous offre pour soulager votre mal de dos et vos douleurs de manière générale, je vous rédige ce présent guide pratique. Un tutoriel ayant pour objectif de vous aider à soulager une douleur au dos ou aux cervicales… On ira donc droit au but dans cet article ! 

Vous n'avez toujours pas découvert votre série de vidéos d'initiation OFFERTE sur les ventouses et le mal de dos ?! Votre cadeau de bienvenue vous attends par ici ! 🙂

Je connais trop bien le sujet et suis bien placé pour en parler ayant moi-même vécu ce type de douleurs par le passé qui s’avère usant voire même handicapant parfois… Mais j’ai su me soigner grâce à la hijamathérapie pour guérir par la suite. Même si la hijama n’avait pas donné de résultats probant, je croyais tout de même en cette thérapie naturelle au fond de moi puisqu’elle occupe une place importante dans ma croyance.

Le mal de dos ou « mal du siècle » et les douleurs cervicales, occupent chacune 2/3 des problèmes de santé en France. Ceci constitue à elles 2 un problème de santé publique majeur et l’une des premières causes des consultations chez les généralistes, ces derniers  ne pouvant répondre efficacement à toutes les demandes…
 
La mal de dos aussi appelé dorsalgie est le repère des douleurs qui siègent au niveau de la colonne vertébrale (ou rachis) du haut de votre dos, à la base du cou jusqu’en bas des côtes, juste au dessus des lombaires. 
La cervicalgie, quant à elle, concerne les douleurs que vous ressentez au niveau de vos cervicales, donc plutôt sur votre nuque. 

Il est bon de savoir qu’un choc ou des douleurs aux cervicales peuvent donner lieu à des maux de tête ou des migraines, mais pas toujours…  Il y a différentes cause de douleurs au dos ou aux cervicales et je ne vais pas m’étendre là-dessus dans ce billet puisqu’elles sont multiples… 

Ce que je peux simplement vous recommander c’est en premier lieu de bien faire attention à votre posture, pendant un effort comme dans un travail physique par exemple mais pas seulement.  Veillez aussi à bien vous alimenter et à boire beaucoup d’eau, d’éviter au maximum les situations de stress et d’essayer de les prévenir… D’avoir une bonne hygiène de vie de manière générale en bannissant la sédentarité et privilégiant l’activité physique (rien que le fait de marcher déjà !), notre compagnon et l’ennemi de beaucoup de douleurs et maladies…

Donc vous avez une douleur à la nuque ou au dos et vous êtes procuré un kit de ventouses hijama ?

Si tel n'est pas le cas, vous pouvez commander votre kit par ici :

Maintenant, allons-y pour votre séance ! ; )

Installez-vous confortablement et découvrez seulement la zone concernée.

Si vous êtes accompagné d’un ou d’une partenaire vous pouvez commencer par un massage de la zone douloureuse avec la ventouse. N’hésitez pas aussi à masser les environs et les muscles trapèzes de chaque côté, souvent sollicités. 

Pour cela, suivez les conseils que j’expose dans la démo en vidéo que vous trouverez dans l’initiation offerte sur la hijama et le mal de dos !

Le massage va vous être d’une grande aide et est un bon sondeur pour détecter rapidement l’épicentre même de la douleur en question. Vous pourrez ainsi y poser le camp de votre 1ère ventouse !

Si vous êtes seul(e) et quoi qu’il arrive, procédez directement comme suit dans les 2 cas de figure (douleurs dorsales ou cervicales) : 

Placez une ventouse sur votre douleur.

C’est cette zone qui vous fait si mal que nous allons bien sûr privilégier et commencer par traiter…
Appliquez tout d’abord 2 dépressions avec la pompe. Si vous pouvez supporter une de plus (donc 3 au total) allez-y mais si tel n’est pas le cas, retirez délicatement la ventouse et allez-y moins fort… Tout dépend bien sûr de votre tolérance à la succion et votre type de peau. Ce qu’il faut savoir c’est que c’est la force de succion qui importe le plus et joue ainsi sur la diminution ou le retrait de la douleur. Ainsi, plus vous allez appliquer une dépression importante dans votre ventouse, plus l’effet attendu au niveau de l’analgésie et l’endormissement de la douleur sera conséquent. Cela dit, si ceci vous est trop douloureux (au delà d’une simple gène ou d’un inconfort) et que vous ne pouvez le supporter, réduisez la succion de la ventouse à 1 dépression avec la pompe. Si cela vous est encore difficile, déplacez la ventouse pour la poser un peu plus loin, autour de la zone douloureuse.

Important :

Il faut toujours prendre en compte votre tolérance à la succion des ventouses et nous sommes tous différents sur ce point. Quoi qu'il en soit, restez toujours à l'écoute de votre corps ou du partenaire sur lequel vous appliquez les ventouses... Mettez vous à sa place ! : )

Douleurs aux cervicales

Ensuite, procédez comme sur le schéma ci-dessous :

hijama cupping thérapie naturelle mal douleurs cervicales cervicalgie
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

1 : Placez une ventouse au milieu de la nuque ;

2 :  Une autre en dessous, à la base du cou, au niveau de l’épine dorsale que vous sentez en touchant lorsque vous inclinez la tête légèrement en avant. Ce point se situe au niveau de la 7ème vertèbre cervicale et est très bénéfique ;

3 & 4 : Ces points correspondent à la zone située entre votre nuque et vos omoplates, en allant légèrement en arrière.

Les points énumérés ci-dessus ont été reconnu pour leur efficacité dans le traitement des douleurs cervicales en + de la zone douloureuse, laquelle il faut commencer par traiter bien sûr…

Ces points ont été mis en avant dans de nombreuses études menées sur des patients souffrants de cervicalgies et ont démontré une nette efficacité dans le traitement des douleurs. C’est par ailleurs le témoignage de personnes ayant eu recours à la hijama dans ce type de douleur et ayant rencontré un grand soulagement par la suite… 

Retrouvez prochainement sur le site le témoignage de personnes ayant guéries de cervicalgie et des études menées sur le sujet ! Restez connectés... 😉

Douleurs dorsales

     Comme vu au début de ce tutoriel, vous pouvez là aussi débuter en vous faisant masser le dos à l’aide d’une ventouse. Commencez par la zone qui vous fait souffrir et n’hésitez pas à masser les environs. Évitez cependant de passer votre ventouse sur la colonne vertébrale (cette zone n’étant pas toujours agréable au massage comme la chair y est moins importante…).

Quoi qu’il en soit, là aussi, je vous invite à suivre les précieux conseils que je vous apporte en vidéos dans votre initiation gratuite sur la hijama et le mal de dos… ; )

Après avoir placé une ventouse sur votre zone douloureuse comme vu précédemment, procédez ensuite comme suit : 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

1 :  Placez une ventouse à la base du cou, au niveau de l’épine dorsale que vous sentez en touchant lorsque vous inclinez la tête légèrement en avant. Ce point se situe au niveau de la 7ème vertèbre cervicale et est très bénéfique ;

2 & 3 : Ces points se trouvent entre votre nuque et vos omoplates, de chaque côtés de la colonne vertébrale ;

4 > 7 : Placez maintenant vos ventouses le long de votre rachis dorsal, de chaque côté.

Ces points sont reconnus unanimement pour leur efficacité par les thérapeutes en hijama. C’est aussi le ressenti de nombreuses personnes ayant constaté un changement sur leur corps et le traitement de leurs douleurs… Des études ont aussi été menées et ont su mettre en avant ce constat.

Bientôt un article sur le sujet avec témoignage et des études menées sur le sujet...

Pour conclure, et dans les 2 cas, retirez délicatement les ventouses au bout de 15 minutes maximum et massez les zones par le biais de mouvements circulaires. Ceci facilitera l’élimination des toxines présentes dans votre sang…

N’hésitez pas à reproduire l’opération 1 fois par semaine si besoin jusqu’à atténuation et disparition de vos symptômes !

Ce tutoriel touche à sa fin ! J’espère qu’il vous aura été bénéfique et que vous avez pu apaiser ou corriger vos douleurs grâce à lui…

Aymeric Picot
Aymeric Picot
Thérapeute spécialisé en Hijama, rédacteur et fondateur du site Hijamathérapie.fr.

17 Comments

  1. Fatima dit :

    Je confirme le massage à la ventouse et la pose de ventouses sur les zones douloureuses marche super bien. Moi ça m’arrive souvent à force de porter les petits et j’ai hâte le soir que mon mari veuille bien me masser avec la ventouse. Vivement que les petits soient assez habiles pour me le faire aussi 😁
    Merci beaucoup ce tutoriel qui m’a rajouté des idées.

    • Aymeric Picot dit :

      Les ventouses “sèches” ou pose standard peut en effet s’avérer suffisantes dans ce cas de figure même si sa version “humide” (avec extraction du sang) demeure plus efficace dans grand nombre de cas (à faire auprès d’un praticien pro et formé). Il ne faut pas hésiter non plus à aller voir un professionnel de santé si jamais les troubles persistes… Il faut en effet faire attention à ses postures pour le mal de dos, même si c’est pas toujours évident dans le rush du quotidien. Je connais bien ça aussi ! 🙂 Très content en tout cas que ceci ait pu fonctionner de votre côté et que si ce tutoriel ait pu vous en apprendre d’avantage.
      Pour la pratique des enfants sur vous, c’est à vos risques et périls… 😀

  2. mounia dit :

    bonjour, est ce que la hijama est possible en cas d’anémie?

    • Aymeric Picot dit :

      Bonjour Mounia,
      l’anémie est assez particulière car il existe plus de 200 causes différentes. Il est par ailleurs primordiale de trouver la raison de l’anémie en question. Alors pour répondre à votre question, oui la hijama est possible en cas d’anémie et peut même venir en traitement complémentaire naturel en cas de manque de fer par exemple… Une étude de 2001 a d’ailleurs démontré que « Dans 66% des cas, le taux de fer a été restauré dans des valeurs normales… Qu’il existe donc un mécanisme freinant la fuite du fer, et probablement aussi un mécanisme stimulant l’absorption digestive du fer après une Hijama mais aussi un mécanisme d’épuration du fer excédent comme suggéré par l’étude citée plus haut. »
      Mais tout ceci doit se faire sous le regard avisé d’un médecin traitant ou d’un hématologue habilité à juger des différentes formes ou degré de sévérité de l’anémie en question…

  3. Farida dit :

    Vos vidéos m’ont beaucoup plu ainsi que vos explications sur les bienfaits de la hijama en effet je suis passionnée par cette méthode de guérison puisque c’est efficace et agréable. D’ailleurs je maîtrise plutôt bien son utilisation et j’envisage de devenir thérapeute en hijama avec un diplôme pour pouvoir exercer ce métier fascinant et merveilleux. Il faut que je puisse apprendre aussi la hijama humide étant donné que je sais faire la hijama sèche,chaude et moving cupping. Merci à vous et bonne continuation

    • Aymeric Picot dit :

      Merci Farida, c’est un plaisir pour moi que de partager avec vous ces quelques connaissances… Je vous encourage dans votre projet, la Hijama mérite en effet d’être davantage connue et correctement développée.
      Je reste à votre disposition pour répondre à vos questions. Vous pouvez aussi me contacter ici : aymeric@hijamatherapie.fr
      Prenez soin de vous et votre entourage.

  4. Yalmami dit :

    Il y a des points a incisier au niveau du dos qui est bénéfique mais si ont à aucun problème de santé. Juste pour effet detox quel sont ces points svp

    • Aymeric Picot dit :

      Pour une détoxification générale du corps nous pouvons procéder à une pose de ventouses dans les zones correspondantes aux émonctoires (organes d’élimination donc foie, reins, poumons, intestins, côlon) et agir aussi sur le contrôle de l’immunité en regard du thymus par exemple, pour se débarasser de l’accumulation de toxines. En accompagnant cela d’une épuration globale en traitant al kâhil et para T4.

      • Aymeric Picot dit :

        Mais je dois écrire un article à ce sujet.

        • Yalmami dit :

          Un article er peut être un schéma sur les points précis se serais parfait. Et un enfants qui a une toux grasse c est plutôt hijama seche ou humide?

          • Aymeric Picot dit :

            Tout dépend d’où provient cette toux. Si cette toux dur ou revient fréquemment il serait bon d’aller consulter pour en savoir la raison ou les causes.
            Est-ce chronique ou non, dû à un virus, à un système immunitaire défaillant, etc. Dans ce cas il faudra certainement procéder à une stimulation de l’immunité sur les points liés en Cupping sèche si cela concerne des troubles aigus et se laisser aller à une hijama, donc humide, s’il y a une certaine chronicité de la maladie ou des problèmes respiratoires associés…
            Dans tous les cas ce ne sont là que des hypothèses à ne pas prendre au pied de la lettre et c’est difficile d’établir une stratégie de thérapie complémentaire en ayant si peu d’informations et sans avoir vu la personne concernée au préalable, vous en conviendrez…
            Ensuite il existe des produits naturels tels que le miel et les graines de nigelle pour leurs propriétés antibactériennes et stimulantes des défenses immunitaires.

  5. naual dit :

    hal le choc peut traite par el hijama svp il un grand problem je peut pas fait tout les travaille parce que elle aun grand probleme de el waswas elkahri

  6. Nej dit :

    Bonjour,
    je pratique la hijama depuis 5 mois .
    J’ai regardé vos vidéos que je trouve très bien.
    C’est généreux de votre part de partager votre savoir faire .
    J’ai le cas d’un enfant de 11 ans qui a un diabète de type 1 .
    J’ai préféré lui faire une hijama sèche (protocole diabète ) vu son jeune âge chaque mois jusqu’à ce qu’il ai l’âge de la faire humide
    Qu’en pensez vous ?

    • Aymeric Picot dit :

      Bonjour Nej,
      Merci c’est avec grand plaisir que je partage mon modeste savoir… Falicitations pour votre pratique.
      Concernant le cas de l’enfant que vous me citez, il est préférable de prendre avant tout l’avis du médecin traitant et je ne peux guère m’avancer concernant les cas de figure dont je n’ai pas connaissance. Il est donc difficile d’émettre un avis objectif à distance de la sorte mais ce qu’on peut dire c’est qu’une hijama sèche donc cupping avec succion modérée et pose de 10mn maximum sera préférable pour le moment et pourra aussi suffire les jeunes sujets étant généralement bien réceptifs et les résultats rapides…

  7. BEN ZAID dit :

    Salam alaikoum,
    Ayant déjà essayé une hijama à domicile et pour ma première par Amine Aymeric, je vous le recommande vivement, une hijama très douce et très bien pratiquée. C’est un professionnel.
    Bonne séance à vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INITIATION  OFFERTE !

Apprenez à vous soigner par les ventouses grâce à notre OFFRE de bienvenue

Une INITIATION GRATUITE sur la hijama ou cupping therapy !

votre initiation offerte sur la hijama cupping therapy thérapie des ventouses

Merci, un email de confirmation vient de vous être envoyé... N'oubliez pas de cliquer sur le lien correspondant !

Powered byRapidology