grippe hijama symptômes ventouses-cupping thérapie maladie soigner guérir naturel
Le traitement de la grippe avec la Hijama (ventouses)
15 janvier 2018
hijama regles douloureuses cupping ventouse menstrues
La Hijama pour les règles douloureuses (dysménorrhée) [Partie 1/2]
30 janvier 2018
Voir tout

La Hijama comme traitement naturel du mal de tête et de la migraine [Étude & expérience]

hijama ventouse cupping mal tete migraine traitement therapie

Maux de tête, migraines, céphalées : Comment s’en sortir et se soulager au lieu de simplement camoufler les symptômes ? Pour cela, vous pouvez bien sûr opter pour un remède naturel puissant : la hijama dans le traitement du mal de tête et de la migraine. Études et expériences à l’appui !

Je vous écris en connaissance de cause… que c’est pénible les maux de tête ! Sans parler de leurs cousines, les migraines. Il y a pire, bien évidemment, mais on s’en passerait volontiers… Avant d’être praticien des ventouses j’ai d’abord été cuisto (entre autres aventures professionnelles…), et force est de constater que, malgré ma bonne hygiène de vie, ce métier physique et stressant m’a franchement amoché ! J’avais quasiment tous les jours mal à la tête… Je me voyais alors obligé de prendre du paracétamol qui, heureusement dans mon cas, soulageait mes douleurs. Mais je suis bien conscient qu’il y en a pour qui cela ne fait hélas aucun effet. Je pense notamment à mes amis les “migraineux” pour qui je compati largement…

hijama-maux-tete-migraine-ventouse-cupping-traitement-paracetamolPar ailleurs, le problème de la prise de paracétamol plusieurs fois par semaine, c’est qu’au fond on sait que cela n’est pas naturel. Nous n’ignorons pas non plus le risque des effets secondaires à long terme de ce type de traitement lorsqu’il est prit quotidiennement, de la toxicité bien connus du médicament notamment au niveau de l’atteinte du foie. Et surtout cela ne nous guérit pas en vérité ! En effet, on camoufle les symptômes, on souffle quelques heures, voire une journée, mais le lendemain c’est la même routine qui reprend : un  bruit un peu fort, mal réveillé, mal au ventre, effort physique, pas eu le temps de prendre son café… et voilà que nos céphalées ou migraines sont de retour !

 

La Hijama pour le mal de tête et la migraine

Heureusement, dès que j’ai connu la hijama j’ai vivement souhaité voir si cela pouvait me soigner mes céphalées chroniques ! Pour ma part j’ai su que mes maux de tête venaient de mes cervicales et trapèzes puisqu’ils ont cessé à partir du moment où j’ai commencé à traiter ces derniers. Il y avait une contracture accompagné d’inflammation dans cette zone et le haut de mon dos. Ceci ajouté au cercle vicieux du stress et de la fatigue professionnelle, ces symptômes étaient caractéristiques à des céphalées de tension

Les causes d’un mal de tête

Comme vous le savez sans doute il y a plusieurs raisons aux maux de tête et il est important d’en connaître la cause afin de savoir où poser les ventouses. Quant à la migraine, son origine est mal connue. Il y aurait cependant des facteurs extérieurs déclenchants à identifier… Quoi qu’il en soit, je vous expose dans le désordre quelques-unes des causes de ces maux de tête de manière générale :

– Sinusite – Hypertension artérielle – Une névralgie – Coup de froid – Douleurs de règles – Constipation – Maladies de l’estomac – problèmes aux reins – Maladies du foi ou vésicule biliaire – Colonne vertébrale – Cervicalgie – Anémie – Le stress, tension – Tumeur cérébrale – Tension musculaire – Mauvaise position – La déshydratation – Le retrait brusque des glucides ou de la caféine – La fatigue oculaire – Le manque de sommeil – La consommation de certains aliments…

Jolie liste n’est-ce pas ?! Donc moi je faisais à première vue parti de la catégorie céphalées de tension dû à une contraction exagérée des muscles de mon cou et des trapèzes. L’OMS estime que dans les pays industrialisés, ce type de céphalées affecteraient à elles seules les deux tiers des hommes adultes et plus de 80% des femmes ! Dieu merci, pour la grande majorité dont moi, la gêne est occasionnelle et survient par épisodes. Un tout petit pourcentage souffrirait cependant de céphalées chroniques quasi quotidiennes et de fait, très invalidantes1)Source Doctissimo http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/cephalee-tension.html.

 

Comment soulager son mal de tête avec la hijama

Maintenant je vais vous expliquer comment j’ai soulagé mes céphalées grâce à la hijama ou thérapie des ventouses !

1) Massage à la ventouse :

Ces zones (cervicales et trapèzes) étaient tellement sensibles que je ne pouvais supporter qu’une faible succion, mais à force de masser les muscles avec la ventouse, ils ont pu se décontracter et moi avec…

2) Pose des ventouses :

Ensuite on procède tout simplement à la pose des ventouses quelques minutes aux niveaux des cervicales et trapèzes = les zones douloureuses en somme.

3) Incisions épidermiques :

Place maintenant à l’acte qui donne toute la grandeur à la hijama humide et son intérêt :

On désinfecte à l’aide d’une compresse la zone et on procède aux incisions superficielles sur la surface de l’épiderme avec une lame de bistouri. Compresses et lames sont bien sûr stériles et à usage unique !

Je vous rassure : bien souvent on a peur de cette étape. On croit que cela fait mal, que l’on va garder des cicatrices à vie, que l’on va tout bonnement se vider de son sang ! Non non, je vous l’affirme, la hijama n’est pas une saignée… Le procédé employé ici est bel et bien différend et ô combien intelligent ! Les incisons sont si fines qu’elles s’apparentent a de légères griffures de petit chat domestique… Ça vous est peut être déjà arrivé de vous faire griffer par votre chat (je ne parle pas du chat sauvage du coin hein…) ? Vous avez dû sans doute constater que le sang ne sortait pas, et bien c’est la même chose pour la hijama… Ce dernier sortira seulement par l’effet succion après application de la ventouse et s’arrêtera au bout de quelques minutes seulement.

hijama-cupping-ventouse-cephalee-migraine-mal-tete-therapie

4) Pose des ventouses :

Nous pouvons à nouveau poser nos chères ventouses et la durée sera cette fois-ci supérieure à la première. On les laissera une dizaine de minutes et cette étape nous servira à l’extraction du sang. Et pas n’importe quel sang : la hijama fait le trie de manière naturelle du « bon » et « mauvais » sang en faisant seulement sortir le sang altéré, chargé en toxines et en éléments excédants néfastes pour l’organisme… Dans mon cas, je ne vous ai pas fait de photo mais j’en avais franchement besoin !

5) Retrait des ventouses :

Au bout de 15 minutes maximum, l’extraction se tarira naturellement. Alors on essuie bien pour ne pas laisser se former de croute gênante. On ajoute une compresse avec un peu de miel pour les personnes qui cicatrisent moins bien. Nos jolies macarons laissés par l’effet succion des ventouses disparaitront petit à petit jusqu’à ne plus se voir (environ 7 à 12 jours, tout dépend des peau et de leur couleur à l’issu de la séance…).

Constat personnel :

Dès ma première séance j’avais déjà beaucoup moins mal à la tête et aux cervicales ! J’ai continué à me soigner avec les ventouses 1 fois par mois jusqu’à disparition totale des symptômes et céphalées. J’ai du faire 3 ou 4 séances en tout jusqu’à disparition totale des symptômes douloureux… Et de ce fait, beaucoup moins de stress aussi !

Une étude d’origine iranienne2)Étude traduite et exposée par Dr Aït M’hammed au cours de sa formation “cupping class” et dans son livre Hijama – Fondements, techniques, conseils a étudié l’intérêt de la hijama dans les migraines et céphalées de tension justement. Ainsi, 70 patients qui présentaient une céphalée chronique de type migraineuse ou de tension ont bénéficié d’une hijama humide à trois reprises (comme moi) : au 1er jour des symptômes, à J14 et J28… Ces patients ont ensuite été suivis durant trois mois. Une évaluation de l’intensité des douleurs au moyen d’une échelle visuelle ainsi que la durée des épisodes douloureux a été programmé. Le point choisi était le fameux Al-Kâhil dont je parle dans d’autres articles…

Résultats : 95% des patients ont pu décrire une amélioration des symptômes et 66% ont ressenti une nette diminution de la douleur avec une baisse significative du recours aux médicaments type antalgique…3)Publication complète de l’étude de A. Ahmadi intitulée The Efficacy of Wet-Cupping in the Treatment of Tension and Migraine Headache : http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.521.8491&rep=rep1&type=pdf

Conclusion :

J’ai enfin trouvé le remède naturel contre mes maux de têtes ! Pas de risque d’intoxication, de récidive non plus. Non, j’ai enfin en ma possession une méthode efficace et 100% naturelle alors je peux vous dire que je ne la lâcherai pour rien au monde et que je la conseille. Voilà déjà plus de trois ans que je me soigne en grande partie avec les ventouses et l’autre jour je réalisais sans m’en rendre compte que je ne prenais plus de paracétamol pour les maux de tête ! Je passe en effet des mois sans souffrir de céphalées, et lorsque je ressens une fragilité à ce niveau, par exemple lorsque je me suis fait mal à un déménagement, alors je me refais une séance et c’est merveilleux, ça va mieux… : )

Si vous souffrez vous aussi de maux de tête ou de migraines je vous invite à vous faire faire une hijama humide par un professionnel. En attendant, si vous avez bien identifié vos douleurs, vous pouvez dès lors procéder à une petite séance de ventouses sèches chez vous, à la maison !

J’essaierai de revenir sur le sujet du mal de tête et des migraines dans un prochain article. Aujourd’hui je vous ai explicité les maux de tête dûs aux cervicalgie mais, comme je vous l’ai dit, il y a d’autres raisons et il faudra de ce fait cibler ces points là.

Vous n’êtes pas concerné par les maux de tête mais un autre problème ? N’hésitez pas à consulter l’article qui liste les différents type de problèmes et maladies traités avec les ventouses hijama, c’est par ici !

En attendant n’hésitez pas à partager cet article pour en faire profiter autour de vous et à réagir comme en posant vos questions ici, en commentaire, je me ferai un plaisir de vous répondre !

La paix sur vous

Références & annotations   [ + ]

1. Source Doctissimo http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/cephalee-tension.html
2. Étude traduite et exposée par Dr Aït M’hammed au cours de sa formation “cupping class” et dans son livre Hijama – Fondements, techniques, conseils
3. Publication complète de l’étude de A. Ahmadi intitulée The Efficacy of Wet-Cupping in the Treatment of Tension and Migraine Headache : http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.521.8491&rep=rep1&type=pdf
Aymeric Picot
Aymeric Picot
Thérapeute spécialisé en Hijama, rédacteur et fondateur du site Hijamathérapie.fr.

2 Comments

  1. Fatima dit :

    Je confirme. Dès que j ai mal à la tête et au je sens mes trapezes tendus je me pose une ventouse sur chaque trapèze et ça me suffit pour faire partir le mal de tête. SoubhaNAllah.

    • Aymeric Picot dit :

      L’effet des ventouses, y compris sèches et sans incisions épidermiques, est incroyable et l’efficacité en terme de temps surprenante (voire “choquante” par moment !) d’un point de vu de l’antalgie avec réduction et suppression quasi instantanée sur ce type de symptômes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INITIATION  OFFERTE !

Apprenez à vous soigner par les ventouses grâce à notre OFFRE de bienvenue

Une INITIATION GRATUITE sur la hijama ou cupping therapy !

votre initiation offerte sur la hijama cupping therapy thérapie des ventouses

Merci, un email de confirmation vient de vous être envoyé... N'oubliez pas de cliquer sur le lien correspondant !

Powered byRapidology