hijama-cupping-ventouse-stars-nba-sport-us-therapie-etats-unis
Les stars de la NBA se mettent aux ventouses !
28 mars 2018
thyroide-hijama-etude-temoignage-hypothyroidie-ventouse
Traitement naturel de l’hypothyroïdie avec la Hijama [Étude de cas]
5 mai 2018
Voir tout

Des allergies ? N’attendez pas, faites la Hijama !

hijama-allergie-ventouse-cupping-therapie--naturel-printemps
Ça y est le printemps est bien là ! Tout comme la nature, on se sent revivre et c’est pour nous une période propice aux changements et à se reprendre en main après une saison hivernale souvent difficile, source de rhume, d’attaques de microbes et de fatigue… Mais si les fleurs sont de sorties, les allergies aussi ! Et comme c’est le sujet de cet article, ce sera peut être l’occasion de vous faire une séance de Cupping therapy ou Hijama après l’avoir lu…

Le Printemps : période idéale pour une séance de Hijama !

En effet, cette période de l’année du printemps est idéale pour profiter des bienfaits de la hijamathérapie ou thérapie des ventouses après une sortie de l’hiver pour certains(es)… rude ! Cette saison printanière nous offre des températures plus clémentes qui remontent, ce qui va faciliter la dilatation des vaisseaux sanguins et l’extraction du sang devenu gênant pour nous et notre organisme. Ce dernier aura donc besoin d’une petite aide pour être épuré et détoxifié. Ce sang stagnant qui contient des éléments présents en excès devenus toxiques pour notre organisme est d’ailleurs souvent responsable de dysfonctionnements voire de maladies…
Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la hijama a bonne réputation et est couramment pratiquée dans les régions chaudes tels que le Maghreb, le Moyen-Orient, l’Afrique subsaharienne et encore certaines îles de l’Océan Indien…

Traitez naturellement votre allergie avec la Hijama

hijama-allergie-ventouse-cupping-therapie--naturel-printemps2

Mais le printemps n’a pas que du bon (ce serait trop facile !) et, comme vous avez déjà du le voir voler dans l’air, c’est aussi la saison des pollens et de la recrudescence de maladies en tout genre, d’allergies tels que la rhinite ou le rhume des foins. Ces jours-ci on nous indique d’ailleurs un risque d’allergie aux pollens maximal sur l’ensemble du territoire, donc gare aux plus sensibles d’entre nous ! Il peut y avoir des maladies plus graves encore et respiratoires qui surgissent tel que l’asthme… Ce type de maladie se déclenche au contact d’un ou plusieurs allergènes présents dans l’air tels que les pollens mais aussi les acariens pour ne citer qu’eux.

Pour celles et ceux étant plus sensibles à cela, le système immunitaire va ainsi réagir de manière disproportionnée en présence d’allergènes, ce qui va provoquer les types de symptômes bien connus des personnes allergiques >> La goutte au nez, les éternuements incessants, les yeux qui piquent et qui pleurent, cette hypersensibilité peut s’avérer gênante et fatigante à la longue. Une aide ne sera alors pas de trop, d’où l’intérêt d’avoir recours aux ventouses pour se traiter naturellement…

Des effets anti-allergique et anti-histaminique efficaces !

Si vous ne connaissiez pas encore les effets de la hijama dans le renforcement de notre système immunitaire et sa fonction antihistaminique, c’est l’occasion de tester rien qu’une séance pour vous faire votre propre idée de la chose… J’aborderai le sujet dans un article plus complet avec des données et études cliniques mais sachez qu’un grand nombre de personnes qui se traitent par les ventouses constatent une nette amélioration de leur état de santé général. Un système immunitaire plus réactif et efficace certes mais aussi un regain d’énergie. D’ailleurs, souvent les personnes que je traite me disent ressentir une légèreté du corps et de l’esprit avec une vigueur à ce niveau suite à une séance de hijamathérapie. À la grande surprise du patient, ce constat se fait même parfois quelques minutes après s’être relevé de la table de massage… À ma hauteur, ce que je peux dire c’est les bienfaits et résultats de la hijama m’émerveillent toujours autant !


Un constat général et des études qui le prouvent

L’efficacité de la hijama dans le traitement des allergies c’est le constat de Mehdi, 29 ans, qui souffrent d’allergies responsables d’affections et de troubles ORL. Alors que les symptômes lui menait la vie dur depuis des années, suite à une seule et unique séance, Mehdi a pu “respirer” à nouveau et vaquer à ses occupations, notamment professionnelles, de manière normale. Ce sans être continuellement dérangé par les crises aigus donnant lieux à des éternuements incessants, des conjonctivites ou des gênes et encombrements respiratoires. Et Mehdi n’était pas le seul dans ce cas puisque c’est un français sur trois qui est atteint d’une allergie respiratoire, alimentaire, de contact ou aux médicaments… On ne peut évidemment que conseiller de recourir à la hijama à l’entrée de cette saison particulièrement riche en facteurs déclencheurs de crise allergique…
J’ajoute que le traitement naturel en hijamathérapie ne devra retarder en rien une prise en charge classique conventionnelle. Et si vous décidez de prendre un traitement dans ce sens, la hijama pourra aisément compléter ce dernier sans faire d’interaction puisqu’elle possède les mêmes fonctions antiallergique et antihistaminique, naturelle et sans effets secondaires quant à elle… ; )
allergies-traitement-naturel

 

Plusieurs études montrent l’impact de la hijamathérapie sur divers maladies issues d’allergies telles que l’asthme, la rhinite ou l’urticaire allergiques. Pour ces deux dernières, des études ont été mené depuis 1993 et les dernières en date témoignent d’une supériorité d’action de la hijama face au traitement usuel tant sur le plan clinique que sur le plan biologique. L’une d’entre elles a observé une nette différence entre deux groupes de patients. L’un des groupes a ainsi bénéficié d’une hijama sèche sur 4 points dans le dos et d’une hijama humide sur 2 points. L’autre groupe a reçu un traitement médicamenteux par chlorpheniramine (antihistaminique) ainsi que des gélules de Ledebouriella (plante utilisée dans la médecine chinoise).
Résultats : Un taux d’efficacité sur l’étude des symptômes a été évalué à 55% dans le groupe ayant reçu une hijamathérapie contre 30% dans le groupe ayant bénéficié du traitement médicamenteux.1)Treatment of urticaria with cupping at back-shu points–a report of 40 cases, de Li Limei et al, publiée en 2001 dans la revue Journal of Traditional Chinese Medicine, 21, p. 37-38 et Medicinal vesiculation combined with quick cupping at Shenque (CV 8) for allergic rhinitis with syndrome of yang deficiency: a randomized controlled trial, de Zhongguo Zhen Jiu, 2014 Sep;34(9):853-6.
Les résultats tirés des analyses démontrent notamment une diminution du taux d’immunoglobulines E et d’interleukines 4 qui sont respectivement des anticorps et substances responsables des crises de rhinite et d’urticaire allergiques. Ces éléments sont par ailleurs associés aux autres maladies atopiques comme l’asthme et les dermatites (inflammation de la peau), mais sont également impliquées dans les mécanismes de défense immunitaire face aux infections parasitaires2)Sources : MonSystèmeImmunitaire.fr et Wikipedia….
Vous suivez toujours ?! Ce qu’il faut retenir c’est que tous ces résultats, qu’ils proviennent d’études cliniques ou simplement de retours d’expériences, démontrent un réel intérêt d’avoir recours à la hijama / cupping therapy en traitement naturel alternatif pour toute sorte d’allergies.

À votre séance Hijama pour traiter votre allergie !

Lors d’une réaction allergique le système immunitaire est en alerte rouge. Nos cellules vont ainsi libérer de nombreuses substances telles que l’histamine et la prostaglandine. Ces molécules qui jouent un rôle dans l’inflammation vont provoquer un effet immédiat sur notre organisme.
Le but ainsi recherché avec la hijama sera de “calmer” et de rééquilibrer tout ça. Ainsi, un thérapeute en hijama placera des ventouses sur les zones du corps concernant en premier lieu l’épuration générale et le système immunitaire pour l’aider à se réguler. L’aide à la régulation concernera aussi ces substances en excès et un peu trop agitées responsable de l’inflammation à la moindre présence d’allergènes pourtant inoffensifs. Par ailleurs, la hijama aura aussi une action apaisante et aidera à soulager les différents symptômes allergiques telles que les manifestations de mucosité nasale (rhinite allergique), les rougeurs et démangeaisons (conjonctivitallergique), éruptions cutanées (eczéma, urticaire…), etc.
En complément de votre séance, je vous conseille la consommation de vinaigre de pomme qui possède des substances antiinflammatoires, antihistaminiques et antivirales.Ces dernières luttent de manière efficace contre les symptômes liés aux allergies. Je vous recommande donc d’en consommer en période d’allergies de saison et pour toutes gênes respiratoires dérivées des rhumes… À raison d’une cuillère à soupe diluée dans un verre d’eau, le matin à jeun de préférence.

hijama-allergie-ventouse-cupping-therapie-naturel-vinaigre-pomme-cidre

N’hésitez pas également de consommer de la nigelle sous forme de graine ou d’huile reconnue pour ses effets bénéfiques et antiallergique avec de nombreuses études qui en parlent…
Vous pouvez ainsi suivre cette recette :
Ingrédients :
– 1/2 cuillère à café de graines de nigelle
– 1/2 cuillère à café de miel
– 1 verre d’eau tiède
Préparation de la recette :
– Moulez ou mixez les graines de
nigelle.
– Diluez la nigelle en poudre dans le verre d’eau tiède et ajoutez le miel.

hijama-allergie-nigelle-graine-ventouse-cupping-therapie-naturel-printemps

Vous pouvez aussi prendre le traitement à jeun et y ajouter un second verre le soir avant de vous coucher. Et croyez-moi, la réduction de votre allergie est loin d’être le seul bienfait que la nigelle va vous apporter…
Dites-moi en commentaire si cet article vous a plu et n’hésitez pas à le partager si tel est le cas. Partagez votre expérience et dites-nous si la hijama a été bénéfique dans votre traitement complémentaire de vos allergies… 
Que la paix vous accompagne

Références & annotations   [ + ]

1. Treatment of urticaria with cupping at back-shu points–a report of 40 cases, de Li Limei et al, publiée en 2001 dans la revue Journal of Traditional Chinese Medicine, 21, p. 37-38 et Medicinal vesiculation combined with quick cupping at Shenque (CV 8) for allergic rhinitis with syndrome of yang deficiency: a randomized controlled trial, de Zhongguo Zhen Jiu, 2014 Sep;34(9):853-6.
2. Sources : MonSystèmeImmunitaire.fr et Wikipedia
Aymeric Picot
Aymeric Picot
Thérapeute spécialisé en Hijama, rédacteur et fondateur du site Hijamathérapie.fr.

2 Comments

  1. LATIFA dit :

    article utile alhamdoulileh , mais j’aurai voulu comprendre ou placer exactement les ventouses , çe serai pour mon fils

    barakALLAHOU FIKOUM

    • Aymeric Picot dit :

      Merci de votre retour Latifa.
      Concernant les zones où poser les ventouses, tout dépend du problème de votre fils et aussi de son profil, à savoir son âge et sa corpulence. En fonction, plusieurs ventouses seront posées avec une force de succion adaptée et une durée limitée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INITIATION  OFFERTE !

Apprenez à vous soigner par les ventouses grâce à notre OFFRE de bienvenue

Une INITIATION GRATUITE sur la hijama ou cupping therapy !

votre initiation offerte sur la hijama cupping therapy thérapie des ventouses

Merci, un email de confirmation vient de vous être envoyé... N'oubliez pas de cliquer sur le lien correspondant !

Powered byRapidology