douleur-epaule-hijama-cupping-ventouse
SOIGNER UNE DOULEUR À L’ÉPAULE avec la HIJAMA ou thérapie des ventouses
23 juillet 2018
[Vidéos] Douleurs au poignet: Dites STOP! Hijama et autothérapie
31 août 2018
Voir tout

“Enceinte, je me soigne grâce aux ventouses et à la Hijama !” [Témoignage]

hijama ventouse cupping grossesse femme enceinte soin thérapie douleurs temoignage

Nous sommes heureux de partager avec vous le témoignage d’une fidèle lectrice du site qui vous apporte ici son témoignage sur les bienfaits que la hijama a eu sur elle en étant enceinte… Contrairement à l’idée reçu et l’opinion que se font certains-es, y compris un lot de praticiens-es, la thérapie des ventouses peut être très bénéfique lors d’une grossesse à condition que celle-ci soit pratiquée par une personne formée et habilitée à le faire en évitant ainsi tout risque pour le foetus > Lire ou relire notre article sur le sujet : “Grossesse & Hijama : Est-ce possible ?” ici.

 

Ma rencontre avec les ventouses et la Hijamathérapie

J’ai 29 ans et je suis actuellement enceinte de mon troisième enfant. Je connais déjà bien la hijama et me l’a fait régulièrement, lorsque je suis malade ou que j’ai une douleur… J’ai, grâce à cette thérapie, pu me soulager des douleurs de dos, aux cervicales, des problèmes gynécologiques, une hypothyroïdie. Elle m’aide aussi à stimuler mon immunité et j’en oublie certainement…
A chaque fois, la hijama m’a été très bénéfique! Je n’ai plus recours aux médicaments chimiques, chose qui me tenait particulièrement à coeur lorsque je vois la liste des effets secondaires sur la notice. Ainsi je ne cesse de la conseiller à mes proches ou toute personne à qui il m’a été destiné de parler de santé. Dans cette optique, pour promouvoir cette thérapie naturelle et efficace, j’ai souhaité vous apporter mon témoignage sur le site hijamatherapie.fr que j’apprécie particulièrement.

La Hijama ou ventousothérapie dans mon traitement durant ma grossesse

Pour cette troisième grossesse, confiante et informée des bienfaits de la hijama j’ai donc souhaité traiter la majorité de mes pathologies avec cette thérapie.

“Ainsi, au plus vite, je me suis fait faire une hijama et une fois de plus ce fut un grand succès aux vues de mes analyses de sang complémentaires faites quelques jours après!”

1er trimestre de grossesse : Un trimestre qui peut s’avérer très éprouvant il faut le dire.

  • Maux de tête : les douleurs étaient presque tout le temps présentes. Avant la grossesse je n’étais pas trop sujette aux maux de tête mais cette fois-ci cela était très difficile à supporter au quotidien. Ainsi, je me suis fait faire la hijama deux fois pour mes maux de tête dès le début de ma grossesse, ce fut un réel soulagement! Je n’ai plus eu de maux de tête si ce n’est des tous légers quand je suis très fatiguée. Rien de bien douloureux, juste un signal qu’il faut que j’aille dormir… : )
  • Difficultés respiratoires : pendant quelques jours j’avais des difficultés à respirer. Pour apaiser cela, j’ai fait la cupping therapy ou ce qu’on appelle ventouses en « sèches ». Je me posais donc mes ventouses de cette façon sur mon thorax et cela m’a aidé à mieux respirer.
  • Hypothyroïdie : il y a 4 ans de cela, j’ai eu un dérèglement thyroïdien. J’avais donc, avec l’accord de mon médecin traitant, fait deux séances de hijama espacées d’un mois et demi tout en reculant un traitement conventionnel. Cela marcha parfaitement et je n’ai jamais eu besoin de prendre un traitement par la suite… Lors de cette troisième grossesse, alors que je me sentais particulièrement fatiguée, mes analyses de sang ont révélé un dérèglement thyroïdien… Ainsi, au plus vite, je me suis fait faire une hijama et une fois de plus ce fut un grand succès au vu de mes analyses de sang complémentaires faites quelques jours après!

2ème trimestre de grossesse : La forme va mieux mais il fait chaud et je prends vite du poids!

“Je demande à mon mari de me poser des ventouses de la racine du nerf sciatique jusqu’au milieu de la cuisse avant que cette sciatique m’accapare ma jambe entière […] quelques heures après la douleur s’efface…”

  • Jambes lourdes : Nous sommes en été et, dès que je marche trop ou que je suis trop longtemps debout, mes jambes me font souffrir et les pieds commencent à gonfler. Ainsi, dès l’apparition de ces premiers symptômes, je me masse avec des ventouses en silicone pour stimuler ma circulation sanguine et éviter que mes jambes gonflent de trop. Une fois de plus mes jambes redeviennent à la normal. Je reste vigilante dès que ces symptômes arrivent pour refaire le même protocole et éviter d’avoir des jambes d’éléphants… : D
  • Sciatique : Mon ennemi intime durant toutes mes grossesses…
    Je le sais, je suis sujette à l’inflammation du nerf sciatique depuis ma première grossesse. J’appréhende plus la sciatique que l’accouchement je crois bien! En effet pour mes deux premières grossesse elles m’ont particulièrement fait souffrir surtout au troisième trimestre. Sauf que cette fois dès le début du deuxième trimestre ma sciatique s’est réveillée une nuit où mes deux petits avaient décidé de me rejoindre dans le lit… Mauvaise position pour dormir oblige à quatre dans un même lit, le lendemain matin je sens que ma sciatique me fait à nouveau souffrir! Connaissant maintenant le trajet de ce nerf, il fut très facile de localiser les zones douloureuses. Heureusement pour le moment je ne souffrais qu’en haut du nerf sciatique jusqu’au milieu de la cuisse environ. De ce fait, je demande à mon mari de me poser des ventouses de la racine du nerf sciatique jusqu’au milieu de la cuisse avant que cette sciatique m’accapare ma jambe entière. La pose de ventouses me fait souffrir, je suis extrêmement sensible à cause de l’inflammation toute récente mais mon mari y va en douceur en augmentant la succion de la ventouse petit à petit. Lorsque la séance se finit j’ai encore mal et je me dis qu’une séance en hijama humide1)Hijama humide : pose de ventouse avec incisiothérapie et extraction du sang stagnant chargé en éléments toxiques devenus nocifs pur l’organisme allait peut être s’annoncer obligatoire! Et bien non! Finalement quelques heures après la douleur s’efface… : )
Ma grossesse n’étant pas encore fini,  je me réserve le droit de peut-être partager avec vous une 2ème partie de témoignage qui viendra sûrement d’ici quelques mois…
—–

Régissez ! Partagez ce témoignage au plus grand nombre s’il vous a plu ! Car oui, la Hijama et ses ventouses peut être d’un grand soutien pour les femmes enceinte qui désirent se soigner de manière saine et naturelle…

Et restez connecté pour d’autres témoignages et contenus sur la Hijama ou thérapie des ventouses…

D’ici là prenez soin de vous !

Références & annotations   [ + ]

1. Hijama humide : pose de ventouse avec incisiothérapie et extraction du sang stagnant chargé en éléments toxiques devenus nocifs pur l’organisme
Aymeric Picot
Aymeric Picot
Thérapeute spécialisé en Hijama, rédacteur et fondateur du site Hijamathérapie.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INITIATION  OFFERTE !

Apprenez à vous soigner par les ventouses grâce à notre OFFRE de bienvenue

Une INITIATION GRATUITE sur la hijama ou cupping therapy !

votre initiation offerte sur la hijama cupping therapy thérapie des ventouses

Merci, un email de confirmation vient de vous être envoyé... N'oubliez pas de cliquer sur le lien correspondant !

Powered byRapidology